Please update your Flash Player to view content.
Imprimer
PDF

Compte rendu de l'AG 2018

Écrit par Julien Gautier on 12 Février 2019.

Capture_decran_2019-02-12_a_07.30.39

ASSEMBLEE GENERALE DU 5 AOUT 2018

Les membres de l'association se sont réunis en assemblée générale le 5 août 2018 à 16 heures, à la Salle des fêtes de Saint-Père. Après vérification du quorum et de l'enregistrement de la feuille d'émargement des membres à jour de cotisation, sont présents ou représentés 65 personnes (43 présents, 22 pouvoirs), l'assemblée ordinaire peut valablement délibérer, la séance est ouverte à 16h 15.

En introduction, René Faivre rend un hommage émouvant à nos vieux amis qui nous ont quittés ces derniers mois : M et Mme Lebrun, Betty Buffington, qui ont œuvré au sein de notre association, Robert Bucquoy (dit Tintin), figure vézelienne appréciée de tous, suivi d’un moment de recueillement.

Le vice-président en exercice, Claude-Yves Mazerand préside l’assemblée. Il rappelle l'ordre du jour et signaleque le compte rendu de l’AG 2017 est disponible sur le site internet de l’association (page Vie associative).

 Rapport d'activité 2017

Claude-Yves Mazerand, rappelle les activités 2017, illustrées par un diaporama.
Le 5 mai à Vézelay, la projection du film Demain a rassemblé près de 70 personnes.
Le 19 juillet, en l’église d’Asquins, Pierre Haasé nous entretenait de « L’abbé Barthélémy Grognot, curéd’Asquins ».
A Saint-Père, le 27 juillet, passionnante conférence de Philippe Beyney « Vézelay et Saint-Père : deuxfaçades, deux véritables vitrines d’une même abbaye au XIIIe siècle ».
Dans le cadre du huit-centième anniversaire de l’installation des Franciscains, Jean-Baptiste Auberger nous racontait « La Cordelle et Vézelay ».
Pour sortir de nos murs, une visite des Forges de Buffon et du Musée suivie d’une conférence de Luc- Régis Gilbert, a été proposée le 9 septembre.
En lien avec le 500ème anniversaire de la Réforme, nous abordions le 23 septembre « Théodore de Bèze, le protestantisme et Vézelay » avec Béatrice Nicollier, suivi d’un concert de musique d’époque.
Le 15 octobre, Sylvia Lipa-Lacarrière nous donnait lecture en musique du texte d’Antonio Tabucchi Les oiseaux de Fra Angelico.
La manifestation prévue en décembre autour de la cantate Vézelay d’Inghelbrecht a été annulée.
Rappelons aussi la co-organisation avec l’association Vie et Patrimoine, qui réalise un travail concret de restauration des remparts d’une initiative citoyenne, samedi 4 novembre : un chantier participatif de nettoyage des végétaux parasites, dont le lierre, au début du rempart sud, chemin de la Corderie.
Toute cette programmation était bien sûr accessible sur le site internet de l’association.
L’été 2017 a vu la publication du bulletin numéro 81 dans son nouveau format.

Sur le plan de la vie associative, le Comité d’administration ne s’est réuni que 2 fois depuis la dernière Assemblée Générale (en février et mai 2018).

→ Le rapport d’activité 2017 est approuvé à l’unanimité par l’assemblée. Rapport Financier et approbation des comptes 2017

Catherine Tomasini commente le diaporama comptable 2017.
Les charges se sont montées à 5 070 € et les recettes à 3 850 , induisant un solde négatif de 1 220 . Ce déficit est plus élevé que celui qui était estimé dans le prévisionnel.

Les cotisations représentent 3 490 euros (soit 600 € de moins qu’en 2016) pour 168 adhérents à jour.

La dépense principale reste le Bulletin, pour un total de 2 943 €, comprenant le coût de la nouvelle maquette ainsi que les frais d’expédition.
Les autres frais sont liés aux manifestations et conférences, pour 1 210 €, un doublement par rapport à 2016. L’état comptable au 31 décembre 2017 affichait un solde créditeur, notamment au travers du placement en Livret A de 7 850,43 auquel s’ajoutait une trésorerie de 2 603,80 €.

Pour information, en l’absence de la trésorière en exercice Danielle Kail, un budget prévisionnel 2018 estimé est présenté. Le montant consacré au bulletin devrait avoisiner 2 300 € (200 exemplaires).

Plusieurs questions d’adhérents :
Q : quelles raisons à l’augmentation de budget manifestations ?

Il y a eu plusieurs interventions de musiciens, notamment en accompagnement de conférences. Q : ne pourrait-on pas passer à un bulletin dématérialisé ?

L’association a bon nombre d’adhérents qui tiennent aux exemplaires papier et les conservent.Q : l’association des Amis de Vézelay ne pourrait-elle pas être reconnue d’intérêt général afin de fairebénéficier de déductions fiscales le versement de cotisations ?

C’est une possibilité qui pourra être étudiée par le prochain Comité d’administration. En l’absence d’autres remarques, il est procédé au vote.

→ Le rapport financier est approuvé à l’unanimité par l’assemblée. Rapport moral du vice-président Claude-Yves Mazerand

Avec sa forte antériorité (créée en 1932, statuts révisés dans les années 60), notre association a plus de 80 ans, elle reste porteuse de valeurs et indispensable dans son rôle de veille, de lanceur d’alerte pour la protection de l’ensemble du site, mais aussi de partage des connaissances incitant à développer l'attachement à nos richesses naturelles, archéologiques et artistiques et à les mettre en valeur.

Pour aborder les relations des Amis de Vézelay avec notre environnement proche, il y a de nombreusesassociations à Vézelay œuvrant dans divers domaines, pourquoi pas une journée des associations ?
Je veux évoquer aussi la reconnaissance dont nous bénéficions, pour exemple, notre participation à la Commission Locale de Site Patrimonial Remarquable dont il sera fait état plus tard.

Portons notre regard sur la vie de la cité qui me semble prêter à « controverse », à la discussion argumentée. En 2017, nous avions réalisé un sondage sur la modification du sens de circulation, ceux qui se sont exprimés souhaitaient majoritairement préserver la promenade du rempart nord. Nous avons également demandé à nos adhérents leur opinion au sujet du stabile/mobile de Calder placé sur le parvis.

Les Amis de Vézelay doivent ainsi être un espace d’échanges et de discussions.
Ainsi, Pierre Morice a initié le débat, puis la prise de position de l’association, sur le projet de Schéma directeur de Frédéric Didier lors de l’assemblée générale d’août 2012.
En 2018, ce sont l’implantation dans l’espace public de caméras de vidéo-surveillance, et, plusrécemment l’arrêté anti-bruit qui prêtent à controverse.
M. le maire, on sait que le tourisme est pour vous une dimension importante. Or aujourd’hui, le tourismede masse – et ses effets négatifs - est de plus en plus remis en cause, partout en Europe, et plus récemment à Barcelone par exemple.
Vézelay est un village remarquable par son patrimoine, mais il l’est aussi en tant que village authentique, rural, où il fait bon vivre, un lieu d’inspiration. Il est essentiel de conserver cet « esprit du lieu ». J’espère que le comité d’administration renouvelé saura travailler dans cette direction avec enthousiasme et fraternité, et je ne doute pas que la convivialité et le sens de notre action permettront de surmonter les difficultés du moment.

En réaction, plusieurs adhérents s’expriment.
Rémy Klaus précise que qualifier Vézelay de village rural est de son point de vue un contre-sens, c’est historiquement une micro-ville.
Anne Marie Haehnel regrette la rareté des informations produites par l’association, avec un unique bulletin annuel. Ne serait-il pas possible de trouver d’autres moyens complémentaires ?
Claude-Yves Mazerand évoque l’éventualité de réaliser une Lettre d’information.
page2image35064

 Evocation des activités de l’année en courspage3image1336

René Faivre revient sur la programmation 2018. Il regrette que la visite du musée d’art brut de La fabuloserie en Puisaye à Dicy, prévue le 8 juillet ait été annulée, faute de participants, entre canicule estivale et matchs de foot ? - Le 10 juillet à Saint-Père et malgré la demi-finale qui faisait trembler une partie de nos concitoyens, Philippe Beyney rassemblait un public attentif autour des techniques d’archéologie non destructrice :Lidar, radar, magnétomètre, photographies aériennes et numérisation sur internet, nouvelles découvertes archéologiques dans le Vézelien.

- A venir, le 12 août à Asquins, Pierre Haasé nous entretiendra du destin hors norme du Colonel Melvin Hall, un aventurier amoureux de Vézelay.
- Le 13 octobre, ce sera L’architecture initiatique et Marcel Proust, la recherche du temps perdu à la Madeleinede Vézelay. En écho à la publication de son ouvrage, Francis Coutant évoquera de possibles rapprochements.

- Pour clore la saison, suite aux travaux menés par le Centre d’Etudes Médiévales d’Auxerre, FabriceHenrion nous présentera Les fouilles archéologiques de l’automne 2017, nouvelles données sur le cloître et la porterie, le 20 octobre.
Les informations figurent sur notre site internet qui a rencontré ce printemps un problème lié à son hébergement, résolu non sans difficultés, il est aujourd’hui à nouveau accessible.

N’oublions pas le numéro 82 (été 2018) du bulletin, avec les échanges entre Madeleine Ciceri et Tintin, précieux pour la mémoire du village !
Marie France Kannapell exprime ses réserves quant à la photo de couverture du dernier bulletin, qu’elle juge irrévérencieuse. Remarque que ne partagent pas bon nombre de présents.

 Renouvellement des membres du Comité d’administration

Marianne Fouchet rappelle l’article 5 des statuts (en ligne sur le site internet) : lassociation est administrée par un comité dont le nombre des membres est compris entre huit membres au moins et vingt-quatre membres au plus. Ils sont élus au scrutin secret, pour trois ans, par l'assemblée générale.
Les administrateurs sortants peuvent évidemment se représenter, ainsi, Philippe Beyney, Madeleine Ciceri, Marianne Debré, René Faivre, Marianne Fouchet, Danielle Kail, Jean Lacoste, Claude-Yves Mazerand, Geneviève Pascaud-Bécane, Sara Saragoni, Catherine Tomasini, se représentent.

8 nouvelles candidatures ont été reçues.
Frédéric Boyer, Julien Gautier, Pierre Haasé, Viviane Huys, Marie Joudiou, Magali Porcel, se présentent et exposent leur intérêt et motivations. Marianne Fouchet donne lecture du courrier de Pierre Louis Douchet. Elle présente Lydwine Saulnier-Pernuit.
L’élection est organisée à bulletin secret sur la demande de 4 membres.
Il y a 66 votants (présents et représentés). 65 suffrages exprimés et 1 bulletin nul.

Après la partie statutaire, l’assemblée générale se poursuit par des informations et échanges libres.

 Echanges sur les actualités vézeliennes, informations et projets

Participation des Amis de Vézelay à la Commission Locale de Site Patrimonial Remarquable (CLSPR)Notre association était membre officiel de la Commission Locale du Secteur Sauvegardé de Vézelay (autrement dit le bourg intra-muros), instance qui a un rôle juridique dans l'établissement du plan de sauvegarde et de mise en valeur, le document d'urbanisme qui sert de base à toutes les autorisations de travaux. Suite aux récentes évolutions en matière d'architecture et de patrimoine avec la loi de 2016 (loi Pellerin), ainsi que la prise de compétence urbanisme par la communauté de communes Avallon Vézelay

→ Les 19 candidats sont élus : Philippe Beyney (65 voix), Frédéric Boyer (59), Madeleine Ciceri (62), Marianne Debré (64), Pierre Louis Douchet (61), René Faivre (58), Marianne Fouchet (63), Julien Gautier (59), Pierre Haasé (65), Viviane Huys (65), Marie Joudiou (59), Danielle Kail (65), Jean Lacoste (65), Claude Yves Mazerand (55), Geneviève Pascaud-Bécane (65), Magali Porcel (60), Chantal Saragoni (64), Lydwine Saulnier-Pernuit (64), Catherine Tomasini (63).

Morvan, elle s'est transformée et nommée maintenant Commission Locale de Site Patrimonial Remarquable, sous l'égide de la communauté de communes, et s’est élargie à la ville d'Avallon, pour soncœur historique. La première réunion mi-juillet a statué sur plusieurs dossiers de notre commune. C'est aussi l'occasion de renforcer nos liens avec d'autres associations avallonnaises comme la société d'études.

La rénovation des espaces publics : un projet de long terme pour Vézelay

En 2017, la commune a engagé une étude préalable pour
définir une stratégie globale d’aménagement et de reconquête des espaces publics (bourg et hameaux),
la mise en valeur de l’architecture publique et privée, de l’identité et des caractéristiques paysagères du site,
permettre la réfection des réseaux techniques et l’amélioration de la voirie.
Il s'agit d'aménagement, et de développement, avec l'objectif de faire évoluer la situation existante.
C'est une étude préalable à l'action, au passage à des actions opérationnelles.
Concrètement, elle doit déboucher sur un programme d’actions pour des espaces publics fonctionnels et accueillants, dans un juste équilibre entre les besoins de la vie quotidienne et les ressorts de l’attractivité.Marianne Fouchet en présente les principales étapes au travers d’un diaporama illustré :
- Etat des lieux, diagnostic, analyse du site dans sa complexité et ses spécificités avec une vision globale, historique, urbaine et paysagère, humaine Tout au long de ces mois, partage et restitution en réunions publiques de concertation avec les Vézeliens et les partenaires ont abouti à un document très complet et documenté de 242 pages
Proposition d’un programme global d'aménagement et de développement (liste et localisation des actions, principes d'aménagement),
- des fiches déterminant une vingtaine d'actions principales, ainsi que dix transversales et un chiffrage
(sur 10 ans, pour un budget estimé à environ 6 millions d'€).
L’engagement des premières opérations est souhaité dès 2018 par le conseil municipal.
M. le maire complète en précisant que cela reste en attente d’accords pour un contrat global quepermettrait un « Comité de financeurs », d’un type proche de celui qui préside aux travaux de la basilique.

Claude-Yves Mazerand ouvre les échanges avec les représentants de la commune, plusieurs sujets sont abordés.

- Pose dans le clocher Saint Pierre d’une nouvelle antenne relai de téléphonie mobile
Au vu des potentiels impacts sur la santé des ondes électromagnétiques sur les riverains, dont les écoles, y a-t-il une étude sanitaire ?
M. le maire précise qu’il y a déjà 2 antennes dans le clocher et que l’implantation a été validée par laCLSPR. Le conseil municipal a conditionné son accord à la réalisation d’une étude indépendante. Des gaines pour la fibre pourront être posées lors des travaux sur les espaces publics.
Lorant Hecquet indique que les émissions des téléphones portables que chacun utilise sont plus élevées. Des valeurs limites sont fixées par la loi. Cela représente 4 000 €/an de retour financier pour la
commune. La zone blanche des Bois de la Madeleine a été signalée au département.

- Au sujet de la vidéo-protection, Claude-Yves Mazerand déplore que la concertation avec la populationn’ait pas été poursuivie comme cela avait été demandé et annoncé (pas de seconde réunion), ainsi que la non prise en compte des expressions sur le cahier d’expression publique, avec 55% d’avis défavorables. Il demande ce qu’il va en être ?

M. le maire rappelle le vote du conseil municipal, majoritairement favorable. Deux caméras seront misesen place dans l’espace public.

- Avancement des travaux de la basilique
M. le maire indique que la phase actuelle (tour Saint Barthélémy) devrait être finie en octobre. Les travaux suivants (narthex et façade occidentale), inscrits dans cette programmation, reprendront en 2019après les festivités de la Saint Vincent. Il n’y a pas encore d’engagements pour la suite qui devaitconcerner la nef entre autres. Un essai de restauration a été mené sur la 10ème travée, sur lequel le conseilscientifique s’est exprimé. Il invite chacun à aller sur place se rendre compte.

- Et le projet parvis ?
M. le maire rappelle que la réflexion est en cours depuis 2 ans et que la proposition initiale a évolué suite aux remarques formulées, il en a récemment transmis de nouvelles au soumissionnaire 2BDM (Frédéric Didier). Lorant Hecquet précise que le conseil scientifique a émis le souhait d’un espace ouvert sansmarquage de la voie de circulation qui devrait rester occasionnelle.

Claude-Yves Mazerand demande qu’unréunion d’information puisse être organisée.

Qu’en est-il des bâtiments de La Maladrerie ?
Cet ensemble fait partie du Site classé du Vézelien (encadré par le code de l'environnement), mais les bâtiments remarquables (vaste salle souterraine voûtée, chapelle gothique) ne bénéficient à ce jour d'aucun statut particulier.
La commune, propriétaire, a demandé à la DRAC un classement au titre des monuments historiques en 2017. Un dossier complet a été réalisé et transmis, en attente de réponse. Peu de données historiques existent.
Magali Porcel s’inquiète du devenir du lieu et des projets qu’il pourrait accueillir.
M. le maire indique qu’un premier projet intéressant a été abandonné. Il rappelle que la commune n’amême pas les moyens d’assumer l’entretien des bâtiments. Une nouvelle proposition, qui intègre un projetde rénovation est à l’étude, sur lequel le conseil municipal devra se prononcer bientôt.
Magali Porcel demande s’il ne serait pas possible d’initier un appel à projets pour mise en concurrence ? Lorant Hecquet répond que tous les projets formulés depuis 20 ans ont échoué.

L’arrêté municipal sur les nuisances sonores
René Faivre demande si ce n’est pas disproportionné, avec ses 6 pages détaillées, alors qu’il faudrait s’inquiéter des survols de la colline par les avions de chasse, en principe interdits. M. le maire répond les avoir signalés au préfet. Il considère que son arrêté relève du bon sens, des règles de voisinage et du vivre ensemble, conformément aux dispositions légales.

- Quand la réfection du parking du Clos sera-t-elle réalisée ?
M. le maire déplore le retard pris sur ce dossier, lié notamment aux divers intervenants. L’avant-projet définitif devrait être soumis en septembre, il faudra ensuite attendre la validation par les instances nationales.
René Faivre demande si le classement de Vézelay au sein des Plus beaux villages de France est bien compatible avec l’état du point « propreté » (si l’on peut l’appeler ainsi) ?
Il lui est répondu que la gestion des déchets est du ressort de la Communauté de communes à laquelle celaa été signalé, une remarque a aussi été transmise à l’occasion de l’avis sur le rapport d’activités 2017.

Où en est l’avancement de l’Opération Grand Site ?
Qu’en est-il, au-delà des panneaux d’information disposés dans Vézelay ?
M. le maire rappelle l’accord trouvé mi 2017 entre les acteurs du territoire pour confier la maîtrised’ouvrage de l’OGS au conseil départemental. Celui-ci a depuis mobilisé ses services pour finaliser leprogramme d’actions qui pourra être mis en œuvre lorsque la labellisation sera obtenue, avec dépôt dudossier fin 2018. Revirement inattendu, l’actuel préfet, contrairement au précédent, nous suggère de créerun Syndicat mixte pour le mois d’octobre. Lorant Hecquet souligne l’intérêt de cette opportunité, unepossibilité de prendre en main notre destin !

 Questions diverses

Bernard Le Pape interroge sur l’organisation fin janvier 2019 de la grande Saint Vincent de Bourgogne sur le Vézelien, dont les 2 journées accueilleront de 40 à 60 000 personnes.
M. le maire lui répond que celle-ci dépend du Comité d’organisation des vignerons. Des renseignementssont disponibles sur le site internet dédié et il y aura des réunions d’information.

Édith de la Héronnière souhaiterait voir facilitée la vie quotidienne : comment favoriser l’ouverture deplus de commerces permanents ?
Chantal Saragoni rappelle que nous sommes l’association des amis de Vézelay et de sa Région et quil nefaut pas oublier de prendre en compte l’ensemble du Vézelien.

Pour clore l’assembléel’assistance est invitée à partager le pot de l’amitié.

logosite Soutenir

Au calendrier

Aucun évènement prévu pour le moment.

Recevoir la lettre



Recevoir du HTML ?

Se connecter