Please update your Flash Player to view content.
Imprimer
PDF

Citation 6 - André Malraux

Extrait de La Métamorphose des dieux, Écrits sur l'art, Pléiade t.2, p. 189-190.

[...] l'ensemble qui symbolise le plus mal le génie roman : la sculpture de Vézelay. Elle doit à un prestigieux maniérisme la réussite décorative qui assure sa gloire. Elle a été l'art toléré des siècles qui dédaignaient l'art roman, du siècle qui cacha par mépris – et sauva par mégarde - le tympan d'Autun. Son écriture, brillamment romane, nous enseigne à quel point le génie roman n'est pas une écriture. Son Christ de ciseleur grandiose possède la majesté des Christs de ce temps, et une admirable ampleur qui n'appartient qu'à lui ; mais plus les personnages qui l'entourent s'éloignent de lui, plus la poésie remplace la vénération d'Autun et de Moissac. Le tympan figure l'envoi des apôtres aux nations, le sujet même qui avait suscité les inquiétantes figures de la sculpture byzantine. Pourtant les prédicateurs y deviennent des flammes ornementales ; ils évangélisent les pygmées, les hommes-chiens, ceux qui ont pour pieds des petits bancs et ceux qui s'enveloppent la nuit dans leurs grandes oreilles... Cette évangélisation des chimères ne prend pas place entre Moissac et Autun, mais au-dessus du bestiaire des cloîtres – dont elle est le chef-d'œuvre.

Le génie de la sculpture romane se confond avec celui de ce Christ, non avec celui de son peuple fabuleux [...]

logosite Soutenir

Au calendrier

Aucun évènement prévu pour le moment.

Recevoir la lettre



Recevoir du HTML ?

Se connecter