Please update your Flash Player to view content.
Imprimer
PDF

Édith de la Héronnière

Édith de la Héronnière est arrivée à Vézelay au début des années 70, à l'occasion des Journées Teilhard de Chardin organisées par Jeanne Mortier. Depuis, elle y a séjourné longuement, y a acheté une maison. Philosophe, élève de Jankélévitch, elle est l'auteur d'une œuvre variée : récits (La Ballade des pèlerins, 1993), essais biographiques sur Teilhard (1999) et sur Joë Bousquet (2006), essai (Le Labyrinthe de jardin ou l'art de l'égarement, 2009), proses poétiques (Guerres, 2003). Liée à Maurice Clavel et à Jules Roy, son style est aux antipodes de ces deux écrivains : tout en délicatesse. Elle a consacré deux livres à Vézelay. Dans Vézelay, l'esprit du lieu (2000) elle développe sa vision personnelle en sept chapitres correspondant aux sept portes du village (citation). Pour elle, Vézelay est un « haut lieu (qui) déjoue les provincialismes, les régionalismes et les nationalismes. Son sens est accessible à tous. Sa langue est celle des peuples et non d'un peuple : elle tient du miracle pour l'intelligence que chacun peut en avoir, au-delà des limites et des handicaps particuliers, tout comme les chefs-d'œuvre littéraires. » Dans Histoires lapidaires (2007), elle propose la lecture poétique d'une quarantaine de chapiteaux de la basilique comme autant d'invitations à regarder attentivement.

logosite Soutenir

Au calendrier

Aucun évènement prévu pour le moment.

Recevoir la lettre



Recevoir du HTML ?

Se connecter