Please update your Flash Player to view content.
Imprimer
PDF

bulletin 74.année 2013

 

AMVZ_74_OK  

 Au Sommaire 

O Le Journal de Vézelay, de Romain Rolland :

« La chronique d'un homme lucide et déchiré »,

interview de Jean Lacoste, par Antoine Bosshard p.

O À la croisée de leurs chemins rue Saint-Étienne : Romain Rolland

et Paul Claudel, par Thérèse Mourlevat p. 8

O Rolland observateur attentif du microcosme vézelien, par Édith de la Héronnière p. 14

O À propos des portraits de Jean-Pol Stercq : reconnaître pour tenter de mieux connaître, par Max-Pol Fouchet (inédit) p. 26

 

Voir le Sommaire Complet ici

LE BILLET DU PRÉSIDENT

L'esprit du lieu, l'ensemble et le détail

Il est difficile d'expliquer en trois ou quatre phrases ce qu'est l'esprit du lieu à Vézelay. Le Corbusier l'a pourtant fort bien exprimé : « Voici bientôt deux mois que je demeure à Vézelay, allant pas à pas, par une saison détestable, de seuil à seuil, de pignon à pignon, et de plus en plus je ressens l'harmonie qui lie toutes choses. La grandeur est partout, par la justesse et l'intention ; chacun est à sa place ; la basilique, les maisons plus riches et les maisons plus pauvres. Voilà bien des bâtisses d''hommes destinées à servir, et non des objets exécutés par des indifférents sur des dessins insouciants de leur fin. »

L'esprit du lieu à Vézelay n'est pas une vue de l'esprit, même si l'esprit y souffle. L'un de ses traits en est son harmonie, soeur de sa fragilité. Inutile, excessif, et extravagant le schéma directeur de Frédéric Didier pourrait faire sourire s'il n'entraînait des dépenses superflues et, sans doute, la fin de l'enchantement du lieu. Vézelay ne tolère pas le joli, mais le beau. Vézelay n'a pas vocation à l'attractif mais se suffit de l'attrayant. Vézelay ne tolère pas le trop grand. Car la grandeur doit être vécue par la justesse et l'intention, peut-être même par l'attention aux choses, aux plus petits détails parfois. Souvenez-vous des protestations des Amis de Vézelay contre cette faute de faux goût que représentent les bacs à fleurs monstrueux qui empêchent

le stationnement devant la maison Jules-Roy. Des bacs en pierre reconstituée participent à ce même viol de l'esprit – l'esprit du lieu – qu'à une tout autre échelle, figurent les desseins du schéma directeur proposés par M. Frédéric Didier, architecte en chef des Monuments historiques.

L'attention que nous entendons porter à Vézelay doit concerner tant le détail que l'ensemble. La défense de Vézelay doit être une attention permanente de tous et de chacun, de tous quand la communauté de Vézelay rejette unanimement le schéma directeur, et de chacun quand nous désherbons devant nos maisons, avec soin et sans pesticide.

J'ai vraiment grande confiance dans ce mouvement-là, car nous savons résister et nous connaissons la justesse de l'harmonie qui règne à Vézelay.

 

L'adhésion à l'association permet de recevoir gratuitement le bulletin des Amis de Vézelay. 

 

logosite Soutenir

Au calendrier

Conférence de Fabrice Henrion
Les fouilles archéologiques de l'automne 2017, nouvelles données sur le cloître et la porterie. Salle gothique, Vézelay

Recevoir la lettre



Recevoir du HTML ?

Se connecter