Please update your Flash Player to view content.
Imprimer
PDF

L’histoire récente des Amis de Vézelay

5977927803_bbbaf4c167Compte tenu de l'implication croissante des Pouvoirs Publics dans la sauvegarde du patrimoine, de l'évolution du tourisme et de la fréquentation de la colline, de la sociologie de Vézelay, une remise en cause des objectifs et statuts de l'association s'imposait.

Les statuts, rénovés à la fin des années 1970, prévoient dans leur article premier qu'elle a pour but de « maintenir et développer le rayonnement culturel, artistique et intellectuel de Vézelay, haut lieu de spiritualité, d'aider à l'entretien, à la conservation et à la protection de la commune de Vézelay et de ses monuments et de l'ensemble du site de Vézelay inscrit au patrimoine culturel mondial ». En effet, en 1979, l'Unesco a décidé cette inscription.

L'action de l'association s'est développée au fil des années sous des présidents successifs : Antoine Debré, l'abbé Lacroix, Édouard Baud, Pierre Haasé de 1978 à 1988, Louis-Marcel Garriga de 1988 à 1996, Jean-Claude Bécane de 1996 à 2005, Madeleine Bosshard de 2005 à 2008 et depuis 2008, Pierre Morice.

Les activités actuelles prennent des formes diverses. Elles s'efforcent de saisir la réalité de Vézelay dans sa diversité et de refléter les multiples aspects de son renom : lieu de mémoire, lieu de séjour d'intellectuels et d'artistes, lieu de création, lieu de vie.

L'association publie périodiquement, depuis 1978, un bulletin, dont la maquette a été rénovée en 1989, 1996 (grâce à Claudie Stassart-Springer) et 2006. Elle maintient ainsi un lien avec ses adhérents en publiant à la fois des articles de fond, les annonces des prochaines manifestations, ainsi que leurs comptes-rendus, et recense les principales informations qui, de près ou de loin, touchent à Vézelay. En 2011, elle crée son site internet qui devrait la faire connaitre plus encore.

L'action des Amis de Vézelay recouvre un champ très large et cet éclectisme fait sa richesse : conférences, expositions, visites, randonnées, concerts, animations festives tout au long de l'année, spectacles divers, en lien, éventuellement, avec d'autres associations locales.

Au fil des étés, les conférences sont l'occasion d'inviter des spécialistes éminents pour aborder des thèmes traitant essentiellement de Vézelay, son histoire, son architecture, sa vie intellectuelle, les personnalités diverses qui y ont vécu ou y sont passés : Bernard de Clairvaux, Théodore de Bèze, Vauban, Romain Rolland, Paul Claudel, D. Ingelbrecht, Badovici, Yvonne et Christian Zervos, Le Corbusier, Paul Eluard, Fernand Léger, René Char, Georges Bataille, Max-Pol Fouchet, Maurice Clavel, Jules Roy..., ou pour évoquer des sujets présentant un intérêt général culturel. Sont mis à contribution aussi des écrivains, chercheurs, artistes, qui ont choisi de vivre ne serait-ce qu'épisodiquement, dans la région.

Il n'est pas possible de citer ici de façon exhaustive toutes les personnalités qui ont assuré des conférences. Nous ne rappellerons que quelques noms, en nous excusant de ne pouvoir les citer tous : Bernard Duchatelet, Guy Lobrichon, Henri Mitterand, Jean Lechat, Léon Préssouyre, Pascal Dibie, Gérald Antoine, Edgar Pisani, Jean Chamant, Marc Meneau, Christian Sapin, Robert Pariente, Christian Limousin, Pierre Haasé, Lydwine Saulnier- Pernuit, Dominique Ionat-Prat, Denis Crouzet, Jean-Didier Urbain....

L'association a organisé régulièrement des expositions à Vézelay. Dès 1979, sur les Remparts, puis, entre autres, Mémoires d'un bourg, Vézelay gourmand, Paysages d'écrivains, Regards sur Vézelay, Univers d'un écrivain : Max-Pol Fouchet, Vézelay s'affiche, hommage au potier Albert Breton, hommage au peintre Roger Carle, photos de jardins privés par Laurence Toussaint, aquarelles de l'architecte Germain Debré sur la Grande Guerre, photos des habitants « Ceux de Vézelay » par Erling Mandelman, et tout récemment « Les petits trésors cachés des Vézéliens », avec des tableaux prêtés par les habitants. D'autres expositions ont eu lieu à Asquins : La révolution en pays de Vézelay, Mémoire d'un village, Mariages en Vézélien, La guerre de 1914 en pays de Vézelay, Mémoire d'écoles...

L'association a également organisé, seule ou en partenariat, des événements forts, ce qui lui a valu en 1983 la Palme d'or de l'animation culturelle attribuée par un jury régional :

  • En 1981, le congrès de l'association bourguignonne des sociétés savantes.
  • En 2000 et 2002, une Biennale des écrits de Vézelay réunissant de très nombreux éditeurs de Bourgogne au Pré des Marguerites, grâce à l'obligeance de Marc Meneau, la première en hommage à Jules Roy, la seconde autour d'écrivains voyageurs et notamment de Jacques Lacarrière.
  • En 2002, avec le soutien de l'association-fondation Zervos, une rencontre-débat organisé par Christian Limousin autour du 40è anniversaire de la mort de Georges Bataille, « L'Eros et le Sacré ».
  • En 2004, en lien avec l'association des Amis de Romain Rolland, un colloque sur l'écrivain à l'occasion du soixantième anniversaire de sa mort à Vézelay,
  • En 2004, hommage à la famille Papillon, à travers la publication, réalisée par Antoine et Madeleine Bosshard de la correspondance de quatre fils engagés dans la Grande Guerre « Si je reviens, comme je l'espère ».
  • En 2007, concert de chants grégoriens, dans la basilique ; quelques semaines plus tard, lecture d'un texte de Jules Roy dans le narthex suivi des « Suites de Bach » pour violoncelle seul.
  • En 2009, publication d'un ouvrage reprenant les photos d'Erling Mandelman, « Ceux de Vézelay ».

En outre, l'association, malgré les faibles moyens financiers dont elle dispose, a tenu à contribuer à aider certaines actions concrètes : pose de bancs sur le chemin de ronde, plaques de rues, dégagement de la fontaine Sainte Madeleine, transfert du pressoir d'Asquins, restauration des boiseries du XVIIIè du centre Pax Christi déposées désormais à la Mairie, lancement en 1997 d'une souscription pour la restauration de la basilique, qui a permis d'abonder de la somme de 12.000 F la part de la commune.

Soucieux du devenir du bourg, les Amis de Vézelay ont pris position dans les grands débats qui ont secoué la cité : refus en 1991, du projet Culture Espaces et élaboration d'une charte alternative, action contre la pose de lampadaires inesthétiques au chevet de la basilique, aussi bien qu'appui au classement du site et à la création d'un secteur sauvegardé, tenaces demandes d'informations sur la réalisation du Musée Zervos, débat sur l'aménagement du Champ de Foire, questionnement sur la Maison Médicale, participation à la réflexion sur la création de l'Opération Grand Site décidée en 2010 par le Président de la République. Notons que le Président des Amis de Vézelay et de sa région fait partie du Comité de pilotage voulu par les Pouvoirs Publics.

Si l'action des Amis de Vézelay ne répond pas toujours à l'attente de tous et peut décevoir certains, sans doute est-ce le résultat d'un malentendu : force de proposition, voire d'admonestation, Les Amis de Vézelay et de sa région sont démunis de tout pouvoir direct et concret au plan local, hors les actions qu'ils financent eux-mêmes et qui ne peuvent être que restreintes ou symboliques. Surtout, ils ne sont pas et n'ont jamais été un conseil municipal bis, pas plus qu'une émanation de ce conseil. Des relations courtoises mais fermes sont établies, une information réciproque est pratiquée, chacun restant maître de ses décisions. Quand il y a eu désaccord, une fois les passions apaisées, force a été le plus souvent d'admettre que les incitations émanant des Amis de Vézelay étaient justes et raisonnables.

logosite Soutenir

Au calendrier

Audition de la Cantate
Lieu : cité de la Voix Présentation par Nicolas Bucher, Directeur

Recevoir la lettre



Recevoir du HTML ?

Se connecter