Please update your Flash Player to view content.

Les Amis de Vézelay - Bulletin de l'association

Imprimer
PDF

bulletin 74.année 2013

 

AMVZ_74_OK  

 Au Sommaire 

O Le Journal de Vézelay, de Romain Rolland :

« La chronique d'un homme lucide et déchiré »,

interview de Jean Lacoste, par Antoine Bosshard p.

O À la croisée de leurs chemins rue Saint-Étienne : Romain Rolland

et Paul Claudel, par Thérèse Mourlevat p. 8

O Rolland observateur attentif du microcosme vézelien, par Édith de la Héronnière p. 14

O À propos des portraits de Jean-Pol Stercq : reconnaître pour tenter de mieux connaître, par Max-Pol Fouchet (inédit) p. 26

 

Voir le Sommaire Complet ici

LE BILLET DU PRÉSIDENT

L'esprit du lieu, l'ensemble et le détail

Il est difficile d'expliquer en trois ou quatre phrases ce qu'est l'esprit du lieu à Vézelay. Le Corbusier l'a pourtant fort bien exprimé : « Voici bientôt deux mois que je demeure à Vézelay, allant pas à pas, par une saison détestable, de seuil à seuil, de pignon à pignon, et de plus en plus je ressens l'harmonie qui lie toutes choses. La grandeur est partout, par la justesse et l'intention ; chacun est à sa place ; la basilique, les maisons plus riches et les maisons plus pauvres. Voilà bien des bâtisses d''hommes destinées à servir, et non des objets exécutés par des indifférents sur des dessins insouciants de leur fin. »

L'esprit du lieu à Vézelay n'est pas une vue de l'esprit, même si l'esprit y souffle. L'un de ses traits en est son harmonie, soeur de sa fragilité. Inutile, excessif, et extravagant le schéma directeur de Frédéric Didier pourrait faire sourire s'il n'entraînait des dépenses superflues et, sans doute, la fin de l'enchantement du lieu. Vézelay ne tolère pas le joli, mais le beau. Vézelay n'a pas vocation à l'attractif mais se suffit de l'attrayant. Vézelay ne tolère pas le trop grand. Car la grandeur doit être vécue par la justesse et l'intention, peut-être même par l'attention aux choses, aux plus petits détails parfois. Souvenez-vous des protestations des Amis de Vézelay contre cette faute de faux goût que représentent les bacs à fleurs monstrueux qui empêchent

le stationnement devant la maison Jules-Roy. Des bacs en pierre reconstituée participent à ce même viol de l'esprit – l'esprit du lieu – qu'à une tout autre échelle, figurent les desseins du schéma directeur proposés par M. Frédéric Didier, architecte en chef des Monuments historiques.

L'attention que nous entendons porter à Vézelay doit concerner tant le détail que l'ensemble. La défense de Vézelay doit être une attention permanente de tous et de chacun, de tous quand la communauté de Vézelay rejette unanimement le schéma directeur, et de chacun quand nous désherbons devant nos maisons, avec soin et sans pesticide.

J'ai vraiment grande confiance dans ce mouvement-là, car nous savons résister et nous connaissons la justesse de l'harmonie qui règne à Vézelay.

 

L'adhésion à l'association permet de recevoir gratuitement le bulletin des Amis de Vézelay. 

 

Imprimer
PDF

Vézelay, foyer d'art sacré dans l'après-guerre bulletin été n°74

EXPOSITION_ART_SACREVézelay, foyer d'art sacré dans l'après-guerre

par Geneviève Pascaud-Bécane

La publication récente d'un ouvrage consacré aux éditions Zodiaque et à l'action de Dom Angelico Surchamp. Le monument livre 1 est l'occasion de rappeler les premières expositions d'art sacré organisées à Vézelay après guerre.

Les belles publications des éditions Zodiaque ont développé l'attrait de l'art roman et la connaissance de la basilique de Vézelay. Ces ouvrages étaient composés et imprimés dans les ateliers du monastère de La Pierre-qui-Vire, dont il faudra un jour étudier l'ampleur du rayonnement intellectuel. La brève présence des bénédictins à Vézelay, après la guerre, a suscité, en parallèle, des manifestations d'art sacré remarquables. Cette belle aventure accompagne le mouvement plus général de rénovation de cet art qu'a connu alors notre pays. En France, un renouveau général de l'art sacré au XXe siècle.

Dès le XIXe siècle, des intellectuels chrétiens s'inquiètent de la décadence de l'art religieux, alors même que grandit l'indifférence, voire l'hostilité au christianisme. Des initiatives comme la Société de Saint-Jean, créée en 1839 par Lacordaire, active tout au long du siècle et relancée plus tard avec la création en 1919 des Ateliers d'art sacré par Maurice Denis et Georges Desvallières, tentent de redonner un dynamisme et une réflexion à un domaine empoussiéré par l'esprit sulpicien. Une belle émulation saisit alors les jeunes artistes, architectes, peintres de fresque, maître verriers, créateurs d'objets liturgiques, etc.

Le goût nouveau pour les arts primitifs au début du XXe siècle, 

Vous trouverez la suite de cet article dans le bulletin n°74 des Amis de Vézelay

Imprimer
PDF

Rolland, observateur attentif du microcosme vézelien Bulletin n°74 été 2013

rr_chambreRolland, observateur attentif du microcosme vézelien

Édith de la Héronnière, écrivain

Ses premières impressions sur le bourg où il va habiter pendant plus de six ans, jusqu'à sa mort en décembre 1944, font état d'une société vézelienne aux clivages très marqués : « Vézelay est une ville qui meurt dans l'amertume de son passé, – l'ombre d'une ville – que font vivre seulement les étrangers. Son versant sud est habité par de petits bourgeois réactionnaires et des rentiers. Le versant nord paraît abandonné à un peuple maigre et misérable, qui vit à part, l'air hostile et farouche. » Un peu plus tard, dans une lettre à sa soeur, en août 1938, il écrit : « Je suis toujours pénétré de la beauté de cette terrasse, de cette ville, du moindre tournant de rue qui se profile sur le ciel : c'est un des rares endroits de France où l'homme ait pu, comme en Italie, composer une oeuvre d'art en harmonie avec la nature. »

Tout de suite, Romain Rolland saisit la complexité de cette ville tiraillée entre réalités terrestres et beauté céleste.

Au mois de mai 1938, Romain Rolland, alors âgé de 72 ans, quitte la Suisse pour venir s’installer à Vézelay, 

Vous trouverez la suite de cet article dans le bulletin n°74 des Amis de Vézelay 

logosite Soutenir

Au calendrier

Audition de la Cantate
Lieu : cité de la Voix Présentation par Nicolas Bucher, Directeur

Recevoir la lettre



Recevoir du HTML ?

Se connecter