Please update your Flash Player to view content.
Imprimer
PDF

L'Occupation, Vézelay et Romain Rolland

chambre_R_Rollandl'Association Romain Rolland et l'Association des Amis de Vézelay et de sa région

vous invitent à la conférence de Jean Lacoste

« L'Occupation à Vézelay dans le Journal de Romain Rolland »

(Journal de Vézelay 1938-1944. Ed. Bartillat)

Samedi 10 août 2013, à 16 h 00 ,  Maison Jules-Roy, 89450 VEZELAY

Entrée libre et gratuite. 

Photo : 1940. Chambre de Romain Rolland, 14 rue Saint-Etienne à Vézelay

Un regard sur le conférencier.

Jean Lacoste

Agrégé de philosophie et docteur es lettres germaniques, Jean Lacoste s'est consacré plus particulièrement à Goethe – avec, notamment, en collaboration avec J. Le Rider, un Faust intégral (Bartillat, 2009) – et à Nietzsche, dont il assure la traduction de la correspondance chez Gallimard. Il a publié Goethe. La Nostalgie de la lumière (Belin, 2007), Walter Benjamin. Les chemins du labyrinthe (Maurice Nadeau, 2005), et, en 2012, chez Bartillat, le Journal de Vézelay. 1938-1944 de Romain Rolland.

Un court Panorama de ce qui dit la Presse :

...Depuis le clocher de la « colline inspirée », 400 habitants, le Journal de Vézelay de Romain Rolland a pour premier mérite de restituer en détail une existence quotidienne pendant la guerre, cette atmosphère où chacun vit entre silence, pénurie, réquisitions, désespoir et corbeaux...Philippe Lançon. Libération

....L'Europe entière lui rend visite, ou lui écrit, et son récit combine tous les plans d'une description complexe de la période, de l'incertitude qui marque la fin des années 1930 à la tragédie de l'Occupation en passant par celle, mêlée de comédie grinçante de la « drôle de guerre »...Florent Georgesco. Le Monde

...le génie du lieu, pour cet homme, nourri de toutes les civilisations du monde mais qui est revenu vieillir et mourir au village, c'est la terre. Non pas la terre que l'idéologie vichyste oppose à la prétendue perversion du peuple des villes, mais celle dont vivent laborieusement ses voisins et parfois commensaux, le vigneron, le boulanger, le meunier, et dont il écoute les avis sur les affaires de la nature et du monde. Le Journal de Vézelay, 1938-1944 est le journal de la guerre. Reclus dans son cabinet de travail – la seule pièce de la demeure qui soit conservée aujourd'hui en son état original –. Romain Rolland commente tous les événements-tournants de ces six années... Henri Mitterand. Europe1

...Rolland travaille sans relâche. Dans les derniers mois de sa vie, il achève son Péguy. Il note tout : le village sous la neige, sous l'orage, les privations terribles de la guerre, le défilé des troupes allemandes, la réquisition d'une partie de sa maison, les combats dans la campagne... Edith de la Héronnière. La Revue des Deux Mondes

...L'exhumation de son Journal de guerre (qui s'achève avec sa mort en 1944), établie et abondamment annotée par Jean Lacoste, permet de redécouvrir l'homme à la lumière des années noires de l'Occupation... Thierry Clermont. Le Figaro

 

 

logosite Soutenir

Au calendrier

Aucun évènement prévu pour le moment.

Recevoir la lettre



Recevoir du HTML ?

Se connecter